Avec l’intelligence artificielle et l’hyper-automatisation, le futur du travail change | regarde comment

Avec l'Intelligence Artificielle et l'Hyperautomatisation, le futur du travail change |  regarde comment

L’avenir du travail nécessitera une culture d’apprentissage durable pour favoriser l’adoption de la technologie, suivre le rythme des défis et tirer parti des meilleures pratiques. Découvrez comment l’IA et l’hyperautomatisation affecteront les fonctions au quotidien.

Avec l’Intelligence Artificielle et l’Hyperautomatisation, le futur du travail change | regarde comment

Par India Today Web Desk: Des organisations de tous les secteurs se sont lancées dans l’adoption de la technologie pour surmonter les défis des perturbations et l’impact économique qui en découle sur la voie de la reprise. L’adoption de la transformation numérique de l’entreprise a entraîné des changements spectaculaires dans la façon dont les organisations fonctionnent, redéfinissant les rôles et permettant aux employés de tirer parti de solutions hybrides de travail et numériques.

L’adoption de technologies d’hyperautomatisation permet aux organisations de maintenir une main-d’œuvre hybride composée d’humains et de robots logiciels, travaillant ensemble pour atteindre les objectifs commerciaux. En plus des fonctions de protection contre les erreurs, limitant le gaspillage des ressources, améliorant la précision, permettant des données en temps réel pour la prise de décision et l’optimisation des ressources, les parcours de transformation numérique améliorent la résilience et la continuité des activités.

Les utilisateurs professionnels passent d’un jeu purement technologique à un jeu commercial et technologique, ce qui signifie que leur dépendance totale à l’égard des technologies de l’information doit diminuer ou disparaître.

L’intelligence artificielle (IA) et les solutions low-code offrent de la flexibilité aux utilisateurs professionnels, transforment les rôles et font la différence dans la façon dont les gens travaillent.

Alors que les organisations intègrent des technologies d’IA et d’hyperautomatisation pour alimenter leurs opérations, les impacts significatifs sur les futures fonctions sont illustrés ci-dessous :

1. FLEXIBILITÉ DE LA MAIN-D’ŒUVRE

Les organisations sont confrontées au dilemme de répondre aux besoins opérationnels pendant les périodes de pointe ou à des scénarios difficiles qui nécessitent une main-d’œuvre supplémentaire à court terme. Assurer la stabilité de l’emploi est essentiel pour favoriser une culture de travail durable, la satisfaction au travail, la productivité et la résilience organisationnelle.

Une main-d’œuvre hybride peut répondre à la flexibilité en garantissant la sécurité du travail humain, tandis que les robots logiciels peuvent prendre en charge des opérations flexibles en fonction des demandes du marché. De plus, la main-d’œuvre numérique peut évoluer et répondre aux exigences de bande passante plus rapidement que les humains et entreprendre des tâches répétitives et complexes s’exécutant 24 heures sur 24 sans épuisement.

Les rôles futurs exigeront que les humains travaillent en étroite collaboration avec la main-d’œuvre numérique, gérant et supervisant efficacement leurs rôles.

L’IA et l’automatisation peuvent également améliorer l’efficacité des personnes au travail, leur permettant de prendre des décisions éclairées grâce à des données en temps réel et de se concentrer sur des tâches qui nécessitent des compétences cognitives, de la créativité et de l’innovation. La main-d’œuvre numérique permettra aux humains de travailler à leur plein potentiel et donnera aux organisations la flexibilité nécessaire pour relever des défis spécifiques de temps à autre.

2. DÉVELOPPER DES RÔLES CENTRÉS SUR L’HUMAIN

Bien que la main-d’œuvre robotique ne soit pas une alternative aux humains, elle aidera les gens à réaliser leur plein potentiel. Les tâches centrées sur l’humain telles que l’établissement de relations, les rôles qui nécessitent des compétences cognitives et de l’empathie, seront améliorées avec un support numérique. La main-d’œuvre numérique sera mise à profit pour rendre les efforts humains infaillibles et cohérents.

Pour assurer la durabilité, la technologie doit permettre aux humains de créer un lieu de travail agréable et un équilibre efficace entre vie professionnelle et vie privée. Les technologies d’intelligence artificielle et d’hyperautomatisation encourageront les humains à travailler à distance avec la flexibilité d’avoir un contrôle total sur leur travail.

De plus, l’intervention humaine sera essentielle à mesure que les technologies évoluent pour réaligner la technologie avec les objectifs commerciaux.

3. CULTURE D’APPRENTISSAGE

L’avenir du travail nécessitera une culture d’apprentissage durable pour favoriser l’adoption de la technologie, suivre le rythme des défis et tirer parti des meilleures pratiques. L’IA et l’hyperautomatisation prendront en charge les tâches et les opérations, permettant aux employés d’apprendre et d’améliorer leurs compétences au travail. L’apprentissage, le perfectionnement et la reconversion joueront un rôle clé dans l’amélioration de la productivité, de la stabilité de l’emploi et de la longévité des carrières.

L’apprentissage et la qualification déplaceront considérablement l’attention vers les compétences centrées sur les personnes pour accélérer l’innovation et la productivité. La culture d’apprentissage ne se limitera pas à la main-d’œuvre humaine, mais aussi aux robots logiciels pour améliorer les niveaux de productivité et les procédures de temps à autre.

Cette approche peut inclure la mise à jour de la technologie et la combinaison des bonnes technologies pour obtenir les résultats souhaités.

Alors que l’IA et l’hyperautomatisation continuent de transformer les activités dans tous les secteurs, l’impact redéfinira les opérations et les processus commerciaux, nécessitant des changements importants dans toutes les fonctions. Alors que les technologies occupent des domaines de compétences clés, les changements qui en résulteront rendront les rôles plus humains, en mettant l’accent sur les compétences humaines et cognitives, sur les cultures de travail positives et sur l’innovation avec une approche axée sur l’empathie.

L’IA et l’hyper-automatisation affecteront les fonctions au quotidien, modifiant notre façon de travailler, d’apprendre et de contribuer à la culture de travail. L’hyperautomatisation a le potentiel de surmonter de nombreux défis dans notre travail, mais ce n’est pas une solution mystique à une situation délicate.

Il y aura toujours des situations où les humains sont les sauveurs ultimes, et c’est là que les deux bouts se rencontrent, rétablissant l’équilibre.

Écrit par Vikram Goyal, directeur principal de Vuram.